Crise du capitalisme

Conséquence de cet important vote, rejeté pour les mauvaises raisons: la chute du capitalisme?

l’Aurore Boréale

La Chambre des représentants rejette le plan Bush
Libération
Le plan de sauvetage des banques prévoyait d’injecter 700 milliards de dollars pour stabiliser le système financier américain. Près de deux républicains sur trois ont voté contre.
Philippe Grangereau

photo030245930610765.jpg
George W. Bush lundi à Washington. (REUTERS)

Coup de théâtre. La Chambre des représentants a opposé ce soir un non au faramineux plan de sauvetage de Wall Street (700 milliards de dollars, soit 470 milliard d’euros). L’indice Dow Jones a immédiatement plongé de 600 points.

(suite…)



Méthane dans le pergélisol: catastrophe, ou avenir?

Lisa Arrowsmith
La Presse Canadienne

Une «bombe à retardement» au méthane, dans le fond de l’océan, menace de réchauffer le climat de façon catastrophique, selon une nouvelle étude.

Les résultats préliminaires de l’étude indiquent qu’une quantité importante de méthane – un gaz à effet de serre beaucoup plus puissant que le gaz carbonique – est en voie d’être libérée à la surface de l’océan, au nord de la Russie.

Le méthane est actuellement retenu par le pergélisol. Les chercheurs, qui travaillent sur un navire au large de la Russie, affirment toutefois que le pergélisol semble être en train fondre, ce qui permettrait au méthane de se rendre à la surface.

Selon Marianne Douglas, qui dirige l’Institut circumpolaire canadien de l’Université de l’Alberta, les récentes recherches soulèvent des questions importantes.

«Il s’agit d’une bombe à retardement, parce qu’au fur et à mesure que le pergélisol dégèlera – et nous ne savons pas à quelle vitesse il dégèlera -, il libérera lentement, et peut-être de façon catastrophique, tout le méthane qui est emprisonné en dessous sous forme solide.»

(suite…)



Votez pour l’environnement

voteenvironnement.gif

 

Parce que nous ne vivons pas dans un système politique proportionnel, mais que notre vote à droit de compter pleinement,

Parce que des initiatives citoyennes peuvent faire avancer les choses, (pour le premier comme le deuxième degré de l’initiative),

Parce que notre système uninominal à un tour favorise particulièrement un parti qui ne rencontre qu’une mince opposition régionale,

Et parce qu’Élections Canada ne reconnait aucune entorce à la Loi avec un tel principe,

Maximisez votre vote. Votez intelligemment. Votez pour l’environnement.

Cliquez sur l’image pour suivre le lien.



Un pipeline pour le Texas

Tiens! Les mêmes gnochons que pour Rabaska… Tiens donc…

 Radio-Canada/Presse Canadienne
Un projet de pipeline pour transférer du pétrole issu des sables bitumineux de l’Alberta vers le Québec suscite la controverse.

Les groupes environnementaux Équiterre, ForestEthics et Environmental Defense lancent ce mercredi une pétition en ligne. Ils invitent les Québécois à exiger le rejet de ce projet. Chaque message signé sera acheminé directement à tous les chefs de partis fédéraux.

Les environnementalistes soutiennent que le projet d’Enbridge générerait des émissions de gaz à effet de serre de 6,5 millions de tonnes par année.

Comme Québécois, nous avons le choix: exiger le rejet du projet par le gouvernement, ou contribuer à la croissance des sables bitumineux, la source d’émissions de GES qui connaît la croissance la plus rapide au Canada.

— Steven Guilbeault, coordonnateur général adjoint d’Equiterre

Les groupes environnementaux prévoient aussi diffuser de la publicité à partir de la semaine prochaine et participer au processus réglementaire de l’Office national de l’Énergie.

(suite…)



Did you say tit?

Image de prévisualisation YouTube



Dire oui au Bloc

Le Devoir

 Hélène Pedneault, Écrivaine et membre du c.a. du Conseil de la souveraineté du Québec

 

De notre vivant, nous, les moins de 65 ans, n’avons jamais connu un phénomène comme celui qui est associé à Stephen Harper. Les autres conservateurs avant lui s’appelaient «progressistes conservateurs», et Clark et Mulroney n’avaient rien à voir avec Harper le Réformiste, l’Allianciste, même pas du bout du gros orteil.

Les moins de 65 ans ne se rappellent pas directement de Duplessis. Nos souvenirs de lui sont livresques ou nourris de ouï-dire, racontés par nos amis plus vieux. Et c’est parce que nous ne savons pas jusqu’où peut aller un Stephen Harper que beaucoup d’entre nous ne se méfient pas de celui qui se donne des airs de bon papa protecteur. Ils n’ont pas suffisamment peur de celui qui veut à nouveau faire régner «la loi du père», justement, celle que les femmes ont eu et ont encore tant de mal à désincruster de leur cerveau, de leur vie et de notre Histoire commune.

L’Index et le cadenas

Il est toujours périlleux de comparer deux époques, et les années 40-50 de Duplessis sont sans commune mesure avec ce que nous vivons aujourd’hui. Duplessis était tout sauf subtil. Quand il passait sa «Loi du cadenas», qu’il confisquait les livres susceptibles de heurter les bonnes moeurs catholiques, qu’il censurait le cinéma, qu’il méprisait sans vergogne les artistes, qu’il achetait ouvertement des votes avec des bouts de route ou qu’il envoyait sa police matraquer salement des manifestants, ça fessait fort, sans subtilité. Et tous ces actes étaient bénis à deux mains par l’Église catholique, qui avait déjà fait sa liste de livres interdits en les mettant «à l’Index», comme on disait dans le temps.

Aujourd’hui, bien sûr, on se pense à l’abri de ce genre de répression brutale. On a le droit de parler, de s’exprimer. Si des artistes réécrivaient un Refus global en 2008, il serait publié à la une des journaux, on se l’arracherait, contrairement au manifeste de 1948, qui a 60 ans cette année, dont tous les signataires ont été immédiatement interdits de médias, avec exil pour certains et perte d’emploi pour Borduas en prime.

Un Duplessis subtil

Stephen Harper est dans l’exacte lignée de Duplessis, mais disons que c’est un Duplessis qui vit à l’époque des faiseurs d’image, bien entouré par des conseillers en marketing qui atténuent l’effet de ses paroles et de ses décisions et qui lui font jouer du piano à la télé tout de suite après avoir opposé une fin de non-recevoir aux artistes de façon méprisante.

Pourtant, toute culture a besoin de ses artistes pour s’oxygéner, pour comprendre, pour donner du sens, pour vivre en santé, pour exister. Qui n’a pas encore compris ça aujourd’hui? Harper est un Duplessis subtil. On n’a jamais vu ça. On ne se méfie pas. Mais les tactiques Harper, au final, sont bien plus perverses et dangereuses que celles de Duplessis, qu’on pouvait si facilement pointer du doigt comme «ennemi de la pensée» et dictateur pur jus.

(suite…)



Élections fédérales

J’ai tenté de ne pas me laisser tenté, mais là, s’en est trop. J’ouvre un sujet Élections fédérales. Allez, on garde ça discret…

Deux nouvelles, pour débuter:

Un possible débat des chefs sur l’environnement, mais sans Harper.

L’abolition de certains programmes de soutien aux arts reflète la bonne gouvernance d’un gouvernement qui ne doit pas «  financer des choses que le public ne veut pas  », selon le chef conservateur.



Inéluctable fonte des glaces: le rêve conservateur, enfin…

La fonte des glaces a atteint un seuil critique au pôle Nord. Les passages du Nord-Ouest et du Nord-Est sont désormais navigables et ouvrent la voie à de nouveaux enjeux internationaux.

Geoffrey Lean
The Independent on Sunday

Pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, il est possible de faire le tour du pôle Nord en bateau. De nouvelles images satellite ont démontré que la fonte des glaces a permis l’ouverture, la semaine dernière, des légendaires passages du Nord-Ouest et du Nord-Est.

Le Pr Mark Serreze, spécialiste des glaciers au Centre national américain d’étude de la neige et de la glace [National Snow and Ice Data Center (NSIDC)], a qualifié la publication de ces images – sur un site Internet créé par des scientifiques de l’université de Brême, en Allemagne – d’ »événement historique » et affirmé qu’elles apportaient une preuve supplémentaire de l’entrée de la calotte glacière dans une « spirale de la mort ». L’ouverture des deux passages est le plus inquiétant des nombreux signes annonciateurs d’une crise imminente en Arctique ce mois-ci. Il y a un mois, des touristes ont été évacués du parc national Auyuittuq, sur l’île de Baffin, à cause d’une inondation due à la fonte des glaciers. Auyuittuq signifie « la terre qui ne fond jamais ». Deux semaines plus tard, neuf ours polaires pris au piège ont été aperçus au large de l’Alaska. Ils cherchaient à rejoindre à la nage le glacier principal, à plus de 600 kilomètres au nord. Du jamais-vu.

(suite…)



Agrocarburants, un réel inv... |
Un pékin dans la ville |
Salles la Source - le lien - |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | des sujets et des opinions
| Les Productions Samuel90100
| intermittents de corse